Regards sur l’Inde

IMG_0861Un mois s’est écoulé depuis notre départ, et notre séjour en Inde est déjà derrière nous. A postériori, nos impressions sont très positives malgré certains aspects qui peuvent être rebutants. Sans faire de long discours, voici les plus et les moins de cette première étape. Mais ce n’est là que notre regard, personnel donc…

LES PLUS:

  • le peuple avant tout, gentil, accueillant, jamais agressif.
  • la culture : les codes vestimentaires, les différentes religions, les castes, les Maharajas, les Moghols, la colonisation, Gandhi… L’Inde est un pays complexe que nous n’avons qu’effleuré, mais le peu de ce qu’elle nous a raconté nous a séduit.
  • la nourriture : paratha, naan, chapati, paneer, seek kabab, daal, butter chicken, lassi, thali, chicken tikka, byriani, raita… Quel régal ! C’est toujours un plaisir de passer à table en Inde, et nous n’avons jamais vraiment mal mangé. Mais c’est sûr qu’il vaut mieux aimer la cuisine épicée.
  • les forts et les temples dans le Rajasthan, car même si nous en avons visité beaucoup, ils ont tous leur charme et leur particularité.
  • la douceur de vivre et le calme relatif du Kerala, où nous avons trouvé les gens plus agréables encore que dans le Nord, et la cuisine meilleure aussi.
  • Shaadi avec qui nous avons passé 3 semaines, et qui nous a appris pas mal de choses. Nous n’oublierons pas son anglais-franco-penjabi, ses expressions toutes faites, ses méditations matinales en voiture, ses turbans colorés et sa zénitude légendaire.

LES MOINS:

  • le bruit permanent et surtout les klaxons.
  • la saleté qui est partout, à laquelle se rajoutent les bouses de vaches qui jonchent les rues, mais on finit par faire avec.
  • même si nous le savions en y allant, et sans prétendre qu’il puisse y avoir de niveaux de misère plus supportables que d’autres, celle que nous avons vue par endroit  et notamment à Delhi fait froid dans le dos.
  • les sollicitations permanentes et insistantes, pour tout et n’importe quoi.
  • les regards insistants qui peuvent mettre mal à l’aise parfois.

Finalement, nous nous sommes très vite acclimatés dans ce vaste pays si singulier. Pour les enfants, les moins ont sans doute pris un peu plus de place que les plus, mais le temps fera son œuvre, et pour nous parents, ce mois en Inde n’a été que du bonheur, nous n’en espérions pas tant de leur part. L’Inde était une phase importante du voyage, et ils l’ont traversée à merveille…

A Bundi, un homme nous a dit : l’Inde, c’est comme la cigarette : la première fois, ça n’est pas très bon, mais quand on a commencé, on ne peut plus s’en passer. Et je crois qu’il a dit vrai !

Ce petit mot était aussi prétexte à vous redire combien nous sommes heureux de partager cette aventure avec vous, de lire vos commentaires, et d’avoir l’impression que tous ceux que nous aimons sont ici, sur ce blog. Quelle chance nous avons de vous avoir ! Vous avez bien mérité une petite vidéo. A bientôt pour de nouvelles aventures birmanes, et la suite de ce Wonderful Worlwide Tribe Trip:-)

Publicités

8 jours dans le Kerala: Fort Cochin, Thekkady, Allepey

Chinese fishing Nets

Nous avons passé une bien belle semaine dans le sud de l’Inde, avec une bonne dose de dépaysement. Juste le temps qu’il fallait pour trouver quelques repères dans cet immense pays aux multiples visages, où nous nous sommes pourtant sentis tout de suite bien… Les enfants s’attendaient à « autre chose », mais ils se sont très vite acclimatés, et nous les avons sentis très détendus.

Le lavoir

Fort Cochin -où nous avons choisi de poser les sacs à dos- est le quartier tranquille et verdoyant de Cochin, situé sur une presqu’île, même si le mot tranquille n’a pas tout a fait la même résonance ici… En fait, ce qui résonne surtout, c’est le concert permanent des klaxons, qui rythme notre quotidien à présent.

Ballades à pieds ou en rickshaw, fabriques d’épices, petites échoppes, lavoir, Chinese fishing nets (ces filets de pêche installés sur le bras de mer) ont tranquillement remplis ces deux journées qui nous ont ouvert l’appétit pour le reste de notre séjour en Inde.

017
Séchage du gingembre

Nous avons ensuite filé à l’est -6 heures pour parcourir 170 kms de route montagneuse- direction Thekkady, dans le Parc National de Periyar. Outre le temps de trajet qui peut paraître cahuzesque, on pourrait disserter sur la conduite en Inde, mais on ne voudrait pas que nos parents s’inquiètent…Qu’ils se rassurent: à 30 km/h, on travaille un peu les abdos fessiers, à la limite, mais pas plus. Heureusement que la route entre Cochin est Thekkady est magnifique…

121
Periyar National Park

La région est très vallonnée, et la végétation tropicale, idéale pour profiter de la nature, des plantations d’épices, des cascades et des éléphants… Ben oui, on est des touristes quand même! Notre « safari » en 4X4 nous a même offert la chance incroyable de voir 2 singes et quelques poules sauvages…

Mais la mention spéciale va sans conteste à notre massage Ayurvédique: 2 heures de massage à l’huile, nus comme des vers en string de papier, avant de passer à la machine à vapeur, pour déboucher les pores, et vider le trop plein d’huile… On est ressorti brillants comme des beignets! Seul Pablo ne s’est pas laissé tenter par l’aventure…Ah bon???

162
Backwaters

 

241

Puis, on est partis sur Allepey et ses backwaters. Notre homestay était tellement bien situé et agréable (merci Cathy pour ce bon plan!) que nous avons préféré rester dormir à l’hôtel plutôt que de louer un houseboat (péniche locale) pour la nuit. Par l’intermédiaire de l’hôtel, nous avons pu profiter d’une matinée de ballade  sur les backwaters, en bateau privatif, au lever du jour, ce qui était idéal.

194

Regarder les Indiens vivre le long de ces canaux, faire leur toilette, leur vaisselle, laver leur linge au bord de l’eau, voir les enfants en uniforme courir sur les berges pour ne pas rater le bateau qui les mènent à l’école, est un voyage dans le voyage, dans lequel on se laisse emporter au rythme lent de la navigation.

216

Pour le reste de cette escale, nous sommes allés gribouiller dans le sable de la grande plage de Marari. Il n’y avait personne ou presque, l’eau était vraiment chaude, mais les courants semblaient forts et les maillots étant restés à l’hôtel, nous n’avons pas pu nous baigner.

222Le moment n’en était pas moins extra, et les enfants se sont régalés. Et nous avons fini la journée sur une autre plage, Allepey Beach, où les Indiens aiment se retrouver pour le coucher de soleil. Le hasard a fait qu’un tournage avait lieu sur la plage. C’était excellent de voir l’acteur danser pieds nus dans l’eau, façon Bollywood, tout en chantant en playback devant quelques poignées de curieux!

226

Voilà à quoi ressemble cette semaine dans le Kerala. Nous avons vraiment aimé cette partie de l’Inde, les gens sont très accueillants ici, la nature est généreuse et belle et c’était un préambule parfait pour le reste de l’Inde, une bonne manière de prendre quelques repères, avant de rejoindre New Delhi et ses 17 millions d’habitants, de traverser l’Uttar Pradesh et d’arpenter le Rajasthan. Mais ça c’est une autre histoire…