Regards sur le Pérou

IMG_0537Nous avons abordé le Pérou avec pas mal de fatigue accumulée dans toute notre remontée des Andes depuis Santiago au Chili. Néanmoins nous étions ravis d’entrer au Pérou, pays dont nous avions rêvé depuis longtemps et qui nous promettait des altitudes plus « humaines », avec le retour d’un peu de végétation après notre traversée de l’altiplano bolivien où on aurait pu compter les arbres sur les doigts d’une main, sans compter les cactus bien sur !

Nous avons adapté notre parcours pour ménager notre monture et limiter les temps de trajet en bus. Nous avons décider de ne pas faire Arequipa et le canyon de Colca pour nous concentrer sur Cusco et sa région, ce qui nous a amplement suffit à ce moment du voyage. C’est donc une infime partie du Pérou que nous avons visitée et nous l’avons adorée tout comme le peuple et bien entendu… sa gastronomie ! Parce que depuis notre arrivée en Amérique du Sud, la nourriture c’était vraiment pas le Pérou… Alors que là, ben si !

Les plus

Les paysages :

Nous avons beaucoup aimé les paysages que nous avons traversés en particulier lors de notre journée en quad dans la vallée sacrée des incas. Cette vallée est vraiment magnifique, les monts enneigés de la cordillère au loin rajoutent à la beauté des lieux. La balade en quad augmente le plaisir, à faire également à cheval ou en randonnées…

Les sites incas :

Le Machu Picchu reste évidemment le site majeur et malgré les difficultés pour l’atteindre et la brume lors de notre passage, le site est vraiment magnifique. Même si tout le monde en connaît les images, il faut reconnaître que l’avoir devant soi, laisse sans voix. Sur les photos, on ne se rend pas toujours compte de la hauteur, alors qu’après avoir monté les quelques centaines de marches pour y arriver, on le sent bien que c’est haut !!! Autre site superbe à ne pas manquer, celui de Sacsayhuaman avec sa vue imprenable sur Cusco.

La gastronomie

Sur tout notre périple voilà le 4eme pays (avec l’Inde, le Laos et la Chine)  où nous avons toujours bien mangé, on s’est même souvent régalé ! Et oui, il faut savoir que le pays est celui qui détient le plus de restaurants étoilés du continent américain et que la plupart des restaurants dans lesquels on peut manger pour 20 euros boisson comprise, sont vraiment excellents. Au rang des découvertes culinaires, il y a eu le « cuy » (attention à la prononciation…il faut bien dire « ouille » après le « C »), qui n’est rien d’autre que du cochon d’Inde grillé… Mais pas grand chose à se mettre sous la dent dans ce met de luxe et de fête péruvien. Notre grande découverte reste la viande d’alpaga, que l’on connaît davantage pour sa laine… Sa viande est excellente, plus fine et plus tendre que le bœuf à notre avis.

Les moins:

Le budget

Il faut dire que nous avons fait principalement Cusco et la région du Machu Picchu, il n’y a donc rien d’étonnant à ce que l’addition soit plus salée qu’ailleurs puisque c’est ici qu’il y le plus de tourisme… À chacun sa tour Eiffel !

Néanmoins, si l’entrée du Machu Picchu n’est pas excessive, c’est le moyen de s’y rendre qui est vraiment délirant. Fruit du monopole de la compagnie Perurail (Orient express) il en coute 300 dollars par personne  au départ de Cusco… sinon il faut marcher près de 8 heures (aller-retour), en plus des 14 heures de bus (aller-retour) dont une bonne partie sur la « route de la mort ».

En conclusion, la petite partie du Pérou que nous avons arpentée, c’est-a-dire Cusco et ses alentours, nous a vraiment séduit en nous laissant un gout de reviens-y! Et sur la longue liste des « reviens-y », le Pérou figure en bonne place. Mais en voyant les images, vous serez sûrement d’accord avec nous, et c’est sans avoir goûté au pisco sour, au ceviche et à la gentillesse péruvienne!  Alors, imaginez un peu…

Publicités

Pérou: 2 semaines, en terre Inca

 IMG_0403

Nous arrivons à Puno dans l’après-midi, après les rituels passages de frontières. En route, nous longeons le lac Titicaca, et si les paysages contrastent peu avec ceux de la Bolivie, on sent déjà  quelques changements, encore discrets. Notre escale à Puno nous permet tout juste de prendre une bonne douche chaude, de se faire une bonne bouffe, l’occasion pour David de goûter le « cuy » (je vous laisse voir pour la prononciation…),  une spécialité locale qui n’est autre que du cochon d’Inde (pardon Brigitte Bardot mais en bons gastronomes que nous sommes, nous nous devons d’y goûter!). Les Péruviens en raffolent, et c’est ici un mets de choix, qu’on réserve aux grandes occasions.  

A 6:30, tout le monde debout pour prendre un bus tout confort pour Cusco. 7 heures de route à moitié allongés à se délecter des paysages incroyables. Au milieu des montagnes baignées par le même ciel bleu qui nous accompagne depuis le Chili, des petits villages en adobe bien vivants bordent la route. Partout des élevages de lamas, de vaches, de moutons, qui vont boire dans le rio qui baigne la vallée. On sent la vie ici, dans un cadre merveilleux, et c’est un pur bonheur de voir défiler la toile de la vie péruvienne. Ce pays, que David et moi rêvions de visiter depuis toujours, est là, sous nos pieds, devant nos yeux, et par moment, j’ai du mal à y croire!

CuzcoIMG_0426

Dès notre arrivée à Cusco, nous trouvons la ville très jolie. Nous passons nos deux premiers jours ici à égrainer les agences de voyages pour comparer un peu les tours vers le Machu Picchu, qui s’avèrent ou très chers en train ou un peu compliqués dans la formule plus économique: 6-7 de bus jusqu’à Hidroelectrica, puis 2:30 de marche jusqu’à Aguas Calientes. Le lendemain à 4:30, 1:30 de marche jusqu’au site du Machu Picchu, et bis repetita dans l’autre sens. Nous choisissons bien sûr la deuxième option, parce que 230 $/ personne en train, ça va pas être possible… On savait que c’était cher, mais on avait pas imaginé ça quand même….

IMG_0441

Pour le reste , on bosse, on bosse, parce que la dead line pour le rendu des devoirs arrive à grands pas, et on se balade dans cette ville très agréable, avec visite de la cathédrale sur la Plaza de Armas, et du couvent de la Merced. Le centre historique de cette ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco est touristique, mais c’est quand même une des villes les plus agréables que nous ayons fait jusque-là. Et c’est sans compter que le Pérou regorge de bonnes tables, et vous imaginez bien qu’on ne s’en est pas privés… Après 3 nuits à Cusco, nous prenons le bus pour le Machu Picchu, un des hauts lieux de notre voyage.  Le trajet en minibus est long, très long (7 heures!) même si le chauffeur bombarde! À la deuxième pause pipi, impossible d’ouvrir la porte coulissante… Ça prendra finalement 10 minutes et c’est pas très rassurant. Puis on emprunte une piste caillouteuse et en lacets. On somnole un peu mais quand on ouvre les yeux, on découvre que la piste est à flanc de montagne, avec le vide pour seul décor et un coup de klaxon à chaque virage pour éviter le pire… Espérons que ça suffise! Nous arrivons entiers à Hidroelectrica, dernier village relié par la route avant Aguas Calientes, au pied du Machu Picchu. Pause déjeuner, avant de marcher pendant 2 heures, le long de la voie ferrée qui relie Aguas Calientes.

IMG_0481 IMG_0479

La marche est pénible dans les gros cailloux  qui bordent les rails et on pense déjà au trajet retour qu’il faudra faire dans 2 jours! Nous arrivons finalement sur la place où nous attend notre guide…qui ne viendra jamais! Nous décidons de rejoindre seuls et un peu énervés, notre hôtel qui se trouve bien sûr tout en haut du village! À bout de souffle, nous arrivons dans un hôtel complètement en travaux, où on ne nous attend, mais alors, pas du tout! Là, il nous monte la boufaillisse!!! Après nous avoir donné deux chambres malgré tout, au milieu des pots de peinture, un des employés en bleu de travail, nous conseille quand même de changer d’hôtel… Bref… On se retrouve finalement dans un hôtel tout proche. Les choses s’arrangent doucement, à force de coup de téléphone entre l’hôtel et l’agence de voyages qui nous a vendu ce tour vérolé!

Nous renonçons à monter au Machu Picchu à 4:30 du matin comme prévu, 6:00 ce sera bien assez tôt pour la grimpette de 2 heures, tout en escaliers! C’est raide, 2 heures d’escaliers à 6h du matin! Autant dire qu’avant même d’attaquer la visite du site, nous sommes déjà un peu usés…

IMG_0495 IMG_0499

Nous commençons  la visite avec un groupe accompagné d’un (très bon) guide avant de continuer par nous-même. La cité est incroyable, même la tête dans les nuages, et le génie et le savoir-faire des Incas laisse rêveur. Quand au cadre vertigineux qui l’entoure, il y a de quoi s’émerveiller. Alors oui, le Machu Picchu, ça se mérite mais franchement, il n’a pas volé sa réputation mythique!

IMG_0503 IMG_0510 IMG_0517 IMG_0520 IMG_0524 IMG_0545 IMG_0571 IMG_0582 IMG_0588

Il y avait aussi la possibilité de faire encore un peu de grimpette à La Montana (2 heures d’escaliers, soit 1800 marches environ…), ou au Wayna Picchu (réservé aux plus téméraires, car réputé dangereux!) qui dominent le site pour des vues encore plus spectaculaires, mais nous on a trouvé ça très joli d’ici!!

Et puis, après une petite pause goûter, il faut déjà redescendre, pendant près de 2 heures, sur des genoux vermoulus, mais on rigole bien, la fatigue aidant… Voilà comment se passe l’excursion (ou l’expédition!?) au Machu Picchu, quand on a pas prévu de débourser près de 300 $ (oui, oui, dollars!) par personne pour voir cette petite merveille. Car c’est ce qu’il en coûte si vous prenez le train et le bus, plutôt que le bus et les pieds pour rejoindre le site! C’est le prix du confort ou du fort con… Nous repassons une nuit à Aguas Calientes (sinon, on pouvait aussi reprendre la route de la mort juste après avoir re-marché 2h30 sur la voie ferrée… mais non en fait)! Au lieu de quoi nous préférons nous détendre autour d’un pisco sour (le cocktail national) et d’une pizza au feu de bois! Le lendemain, nous nous promenons tranquillement dans les rues d’Aguas Calientes en attendant l’heure du départ… du train (on n’est pas fort cons mais un peu quand même)! Nous profitons d’un bon petit resto et nous sommes de retour à Cusco en début de soirée, où le gars de l’agence de voyages a eu la bonne idée (sur une suggestion de David…) de nous offrir le taxi, en guise de compensation… 

IMG_0621 IMG_0622

Le reste de notre séjour cusqueño se déroule agréablement entre repos, bonnes tables, car le Pérou est un pays gastronomique, et excursions à la journée dans la vallée del Inca; en quad d’abord, entre les Salineras de Maras et les ruines incas de Moray. Nous avons roulé dans des paysages magnifiques, au milieu des cultures et de troupeaux souvent gardés par un petit gamin, avec la Cordillère à l’horizon.

IMG_0636 IMG_0639 IMG_0640 IMG_0651

Moray Pisaq

IMG_0668 IMG_0659 IMG_0672 IMG_0680 IMG_0684IMG_0683

Puis,  le jour suivant, nous prenons un taxi à la journée. Nous apprenons pas mal de choses avec Francisco, le chauffeur adorable, entre Saqsaywaman, Pisaq, Urubamba (où nous déjeunons dans un très bon resto) et Ollantaytambo, toujours en quête de vestiges Incas. On ne vous fait pas un topo sur l’art inca de tailler la pierre, les images parlent d’elles-mêmes, mais je peux juste vous dire que lorsqu’on se retrouve face à ces blocs de pierre monstrueux qui peuvent compter plus de 10 angles, et qui s’emboîtent à la perfection, au point de ne pas pouvoir laisser passer une feuille de papier entre eux, on a du mal à comprendre la technique, on ne la comprend pas d’ailleurs, et encore moins que les Incas pouvaient passer leur vie à tailler et à polir la pierre. Dans la quête de la perfection, ils ont fait fort!

 Nous finissons dans le petit village de Chinchero où la population locale vit de son artisanat. Les femmes, en habits traditionnels, nous accueillent en chanson et en queshua, et nous ne résistons pas à la tentation d’acheter 2-3 souvenirs.

IMG_0706 IMG_0708 IMG_0712 IMG_0714 IMG_0715 IMG_0720 IMG_0730 IMG_0732 IMG_0738 IMG_0741 IMG_0742 IMG_0751 IMG_0761 IMG_0766 IMG_0771

Ollantaytambo

IMG_0776 IMG_0778

Nous rentrons dans nos pénates avant notre vol encore très matinal pour Lima où nous passons 2 nuits, le temps de s’occuper de nos petites affaires, le blog et l’inscription des enfants qui viennent d’apprendre leur passage! Bravo, les loulous, vous avez rempli votre mission et de belle manière, parce que les conditions n’ont pas toujours été idéales!

Pour le reste, Lima est une ville immense dont nous avons peu profité, mais la mauvaise réputation qu’on lui fait ne nous a pas sauté aux yeux et nous avons même trouvé le centre assez agréable, pour le peu que nous en avons vu. 

IMG_0786 Lima

Ce matin, nouveau vol très matinal, qui a finalement  3h de retard, pour Buenos Aires. Le Pérou, c’est terminé. Nous avons beaucoup aimé sa culture, ses paysages, son peuple, et sa gastronomie, même si nous nous sommes contentés de rester sur les terres incas. Mais nous avons préféré privilégier une zone, pour l’explorer tranquillement, plutôt que de nous éparpiller, trop gourmands que nous sommes. En route pour Buenos Aires, le tango, les estancias et la pampa… Et joyeux anniversaire à Maé qui fêtait ce jour-là ses 13 ans!

IMG_0725